Première femme pilote jet de combat en Suisse

NFP Swiss Air Force special

PREMIÈRE FEMME AUX COMMANDES D’UN AVION DE COMBAT DE L’ARMÉE SUISSE
Le 15 décembre 2017, le commandant de l’école de pilotes, le colonel EMG Markus Thöni, a décerné son brevet de pilote au premier-lieutenant Fanny Cholet, ainsi qu’à ses camarades de la classe de pilotes 11. L’année prochaine, Fanny Cholet effectuera son cours de transition sur F/A-18 Hornet. Une fois sa formation achevée, elle sera la première femme pilote de chasse de l’Armée suisse.
Le premier-lieutenant Fanny Chollet est sur le point de franchir une étape importante de sa carrière. Elle vient d’accomplir une formation de pilote militaire, sanctionnée par un brevet de pilote, et va à présent suivre une formation d’une année sur F/A-18. Une fois celle-ci accomplie, et après six ans d’instruction au total, elle sera la première femme au sein de l’Armée suisse à pouvoir piloter des avions de combat. Toutefois, comme elle aime le rappeler : elle fait partie d’une équipe de huit personnes dont cinq piloteront des hélicoptères et trois des avions de combat. Après l’obtention du brevet qui ponctue l’école de pilotes, les jeunes diplômés ont été incorporés dans les escadrilles d’aviation stationnées en différents emplacements : Fanny Chollet et Jean-Charles Linsi à Payerne, David Zuber à Meiringen. Ils monteront pour la première fois dans le cockpit d’un jet de combat lorsque commencera le cours de transition sur F/A-18.
La jeune vaudoise de 26 ans (qui n’a pas révélé l’origine de son nom de pilote, « Shotty ») manifeste un intérêt pour l’aviation depuis son plus jeune âge. C’est à 17 ans qu’elle choisit cette carrière. Le fait qu’une partie de sa famille appartienne déjà à ce milieu n’y est sans doute pas totalement étranger. « Une fois ma décision prise, c’était devenu très clair dans ma tête : je voulais faire ce métier et j’étais prête à tout pour ça ! », explique-t-elle. En 2009, elle commence le processus de sélection SPHAIR alors qu’elle est encore au gymnase.
« Nous sommes enfin des pilotes militaires ! »
Comme Fanny Chollet l’explique, la cérémonie de remise des brevets organisée mi-décembre représente une étape majeure pour toute la classe : « En recevant nos ailes de pilotes, nous devenons enfin pilotes militaires. Mais notre formation n’est pas finie : nous passons de l’avion d’entraînement PC-21 au F/A-18, un tout autre monde. » Les pilotes d’hélicoptères connaissent déjà leur appareil d’engagement, l’EC635 : ils y ont été formés au cours des deux dernières années de l’école de pilotes. Ils ne leur reste donc plus qu’à accomplir un cours de transition sur le plus gros des appareils, le Super Puma.
Le premier-lieutenant Fanny Chollet explique n’avoir jamais eu l’impression, pendant son instruction, d’être traitée différemment parce qu’elle est une femme. Et son collègue David Zuber de confirmer : « Elle a suivi les mêmes cours que nous, dans les mêmes conditions. » D’ailleurs, l’un et l’autre s’accordent à dire que la classe est devenue comme une famille. Ils encouragent vivement chaque jeune – homme ou femme – que cela intéresse, de tenter sa chance auprès de SPHAIR et peut-être d’entrer dans la troisième dimension : « C’est le tremplin idéal pour intégrer le monde de l’aviation. Être pilote militaire, c’est une passion ! ». Elle rappelle au passage que les Forces aériennes ont déjà des femmes pilotes d’hélicoptères depuis un certain nombre d’années.
Les trois futurs pilotes d’avions de combat entrent à présent dans une phase exigeante de leur instruction : le cours de transition sur un appareil volant à près de 2000 km/h, suivi d’une formation tactique. « Mon objectif est d’aller au bout de mon instruction et de remplir mes futures missions du mieux que je peux », déclare Fanny Chollet. Même si le chemin est long, elle se réjouit déjà à l’idée de pouvoir être engagée, dans une année, en tant qu’ailier au sein de l’escadrille d’aviation 18. Le cours de transition et la formation qu’ils suivront ces 12 prochains mois étant particulièrement astreignants, Fanny Chollet et ses camarades ne seront pas disponibles pour les médias.
Fanny «Shotty» Chollet
Née en 1991, Fanny « Shotty » Chollet est originaire de Saint-Légier (VD). Elle a obtenu une maturité avec options spécifiques en biologie et chimie au gymnase de Pully, a accompli l’école d’officiers au sein des Forces aériennes et a payé ses galons sur les bases aériennes de Payerne, Dübendorf et Alpnach. En 2012, Chollet a intégré les Forces aériennes et la classe de pilotes 11 à l’école de pilotes d’Emmen. Elle a accompli la première partie de son instruction auprès de la Lufthansa Aviation Training (anciennement Swiss Aviation Training ou SAT) ponctuée d’une licence de pilote professionnel et a obtenu un Bachelor in Aviation à la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) à Winterthour. Elle a suivi deux phases de sélection d’une année chacune sur le PC-7 et le PC-21.
Source texte et image: DDPS – Armée Suisse
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail